Une fois n'est pas coutume, je souhaite vous parler d'un domaine qui n'est pas le mien. Mieux encore, c'est de l'élection du président des États-Unis qui occupe mes pensées.

La politique étrangère n'est pas mon fort, mais je considère que cette élection aura nécessairement des conséquences en Europe, et bien évidemment en France.

On sait notamment que la politique monétaire et la politique étrangère des États-Unis influencent le reste du globe.

Je vois comme vous tous, que les deux candidats sont au coude à coude pour la dernière ligne droite puisque, si j'ai bien compris, et si je me rappelle bien de mes  cours de première année de droit, c'est demain que nous devrions connaître le nom du nouveau président des États-Unis.

J'ai été sidéré de constater que les derniers sondages d'opinion donnaient les deux candidats à égalité avec 48 % d'intentions de vote chacun.

Si, souvent, la frontière entre démocrates et républicains est difficile à cerner, pour le cas d'espèce, il n'en est rien.

Le candidat républicain a non seulement annoncé la couleur, si je puis dire, mais il signe aussi, par son appartenance religieuse, une mentalité très particulière.

Cet homme est mormon. C'est son droit.

Le peuple américain a-t-il conscience du fait que si il accorde  ses suffrages à cet homme, c'est une mentalité ultraconservatrice qui s’assiéra  dans le bureau ovale de la Maison-Blanche.

Finalement, de savoir que 48 % du peuple américain est prêt à voter pour cet homme me remplit d'inquiétude. Sans tomber dans la caricature de la polygamie, la religion mormone enseigne des préceptes qui sont particulièrement lourds de conséquences sur l'évolution d'une société et sa pluralité.

Je ne suis pas en train d'écrire un plaidoyer pour M. Obama, mais je dois dire que, vu de France, c'est un président parfaitement honorable. Il a su engager des réformes particulièrement courageuses dans ce pays est qui permettent notamment au plus grand nombre de pouvoir bénéficier du minimum. N'est-ce pas là le souhait de toute société démocratique ?

Il est certain que ce n'est pas en élisant un milliardaire mormon que la société américaine suivra la route de la pluralité et de l'évolution positive vers un plus grand partage de ses richesses.

Mais la politique aux États-Unis est un tel show que l'on a du mal à s'y retrouver. Lorsque l'on peut voir ce qui détermine les électeurs américains, on se pose alors la question de savoir si ceux qui militent en faveur de la suppression du suffrage universel pour l'élection des dirigeants des grands pays du monde n’ont pas raison.

Il est incroyable mais vrai d'imaginer que le vote des Américains de demain déterminera l'avenir de notre planète. Je n'imagine pas qu'ils soient fous à ce point !

Nous saurons demain à quelle sauce nous serons mangés. !!!


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.