Les enfants du lac : jour un

Le procès du pédophile qui a violé et agressé sexuellement  de nombreuses victimes s'est ouvert ce matin devant la cour d'assises d'Avignon.

 

Après le tirage au sort des jurés, et la lecture par la présidente du résumé de l'affaire afin que la cour et les jurés soient informés, l'audience a véritablement commencé par l'évocation de la personnalité de l'accusé.


L'enquêteur de personnalité venu  témoigner à la barre de la cour, a fait part de son désarroi.

En effet, il a expliqué que le discours de l'accusé sur sa vie était tellement divergent des autres témoins qu'il avait pu entendre notamment de sa famille, qu'il avait du mal à savoir où pouvait se trouver la vérité.

Il a par ailleurs indiqué le caractère manipulateur de l'accusé, n'hésitant pas à se victimiser  en permanence. Il a, c'est suffisamment rare pour le noter, fait part de ses inquiétudes quant à la capacité à récidiver de l'accusé.

 

 La matinée s'est terminée par l'audition de son ex-épouse et de sa belle-fille, qui a, elle aussi, dénoncé le fait qu'elle avait été sexuellement agressé par l'accusé.

Même si ces faits sont prescrits, ils ont un impact sur la cour et les jurés.

L'après-midi s'est ensuite déroulé avec l'audition de l'expert psychiatre qui a eu l'occasion d'examiner l'accusé. Il a exposé qu'il avait trouvé chez l'accusé une personnalité névrotique avec des incidences perverses, à caractère pédophile.

 Il a expliqué que le risque de récidive était  majeur et qu'il était très prématuré d'envisager que des soins puissent être efficace concernant cet homme, dont on ne pouvait pas savoir si la démarche de soins était utilitaire ou authentique.

 

Pour continuer à cerner la personnalité de l'accusé, la cour a fait citer un jeune homme, Olivier, aujourd'hui âgé de 40 ans mais qui a eu l'infortune de croiser la route de l'accusé lorsqu'il avait à peine 14 ans.

Il a raconté que ce dernier l'avait tout simplement accaparé et lui avait offert sa propre femme en échange de ses faveurs.

Autrement dit, il pouvait avoir des relations sexuelles avec la femme de l'accusé, à la condition de subir les assauts de ce dernier.

Ce témoignage était très important pour mes clients.

Ils ont eu en effet l'occasion de pouvoir toucher du doigt ce qui pourrait être leur vie dans quelques années, lorsque le temps a passé et que le processus thérapeutique aura pu être mise en place pour eux.

 C'était en fait la meilleure manière de leur donner un message d'espoir.

 

Demain sera consacrée à l'audition des victimes et de leurs parents. Ce sera pour moi une journée particulièrement éprouvante car je les accompagnerai tous à la barre et même si je ne souffrirai pas autant qu’eux, j'en sortirais vraisemblablement épuisé.

 J'espère ne pas finir trop tard et être en mesure de vous rendre compte de cette journée dés demain soir.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.