La journée a été consacrée à l'interrogatoire des accusés. Loin de moi l'idée de vouloir rentrer dans les détails, tant la multiplicité des lieux et des intervenants rend les choses complexes. Je veux simplement vous faire part de mes impressions. Et puis la position des accusés permet des généralisations: Sidonie voulait du sexe et elle en a eu, alors de quoi se plaint elle ? Mieux, deux d'entre eux ont expliqué qu'il n'avaient pu longtemps résister aux assauts de la jeune fille. Tous les éléments qui figuraient dans leurs dépositions devant les services de police ou le juge d'instruction qui laissaient à penser le contraire sont niés ou oubliés. L'autre constante de leur dépositions, c'est évidemment qu'ils ne se mettent plus en cause les uns les autres, à une rare exception prés. J'ai le sentiment que trop c'est  trop, et que je ne suis pas le seul à ressentir les choses ainsi. En sortant de l'audience, je suis allé retrouvé Sidonie qui venait d'arriver dans un hôtel du coin, avec son compagnon et son fils d'à peine un mois! J'avais quitté une enfant totalement déboussolée et je retrouve une jeune mère  de famille que j'ai eu scrupule à replonger dans la fange. Mais la aussi la surprise a été de taille. Toute seule, elle a fait un travail énorme sur elle même et je pense qu'elle sera en mesure de les affronter demain, même si elle me dit que pour pouvoir continuer à vivre, elle a mis toute cette histoire de coté, l'occultant pour survivre. Demain l'audience est en quelque sorte consacrée à Sidonie avec l'audition de ses parents, des deux experts psychologues qui l'ont examinée et enfin son audition, qui la libérera de tant de poids et qui permettra au jury de comprendre, la comprendre. A demain


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.