Je ne peux résister à l'envie qui est la mienne de vous faire part de mon sentiment après avoir vécu, comme vous, ce combat des chefs pour la présidence de l’UMP.

Il m'est immédiatement revenu en mémoire cet album d'Astérix ou l'on voit tous les membres du village vouloir d'un coup devenir chef…

Quels que soient les idées politiques qui sont les vôtres, force est de constater, que l'UMP a fait la démonstration de son absence totale de cohésion.

Mieux, les deux candidats chefs, se sont comportés très exactement comme deux  prétendants d'une république bananière.

À les entendre, tous deux, à 10 minutes d'intervalle, s’auto proclamer vainqueur de cette élection avait de quoi faire sourire, même si le climat ne s'y prête pas. Ils auront au moins eu, pour la population française, cet avantage.

Mieux encore que les chefs, ce sont les sous-chefs qui ont été particulièrement cocasse.

Ils ont passé la soirée et la nuit à proclamer leur héros vainqueur, argumentaire et chiffres à l'appui, certains faisant même état de leur qualité d'ingénieur pour expliquer qu'il savait compter!!!

Il est certain que si j'étais membre de ce parti, je me pose la question de savoir si j’appartiens  bien à une formation en état de venir critiquer les atermoiements du gouvernement actuel.

Mais je pense que le mieux reste à venir. J'attends impatiemment le moment où l'ensemble de ces Messieurs et dames vont nous expliquer, qu'ils sont tous unis, et solidaires dans un même combat contre la majorité actuelle.

Lorsqu'on se rappelle ce qu'ils se sont mis, au sens propre du terme, pendant toute cette soirée, il y a de quoi rêver.

Que l'on ait des divergences d'opinion est parfaitement compréhensible dans un débat démocratique, même si l'on appartient à une même formation. Mais que l'on s'accuse des pires maux, des pires malhonnêtetés, de bourrage d’urnes, d'escroquerie et autre doit nécessairement laisser des traces.

Lorsque l'on sait que notre classe politique souffre vis-à-vis de son public d'un manque d'authenticité, on peut craindre que cela ne s'arrange pas dans les jours prochains.

Cela me rappelle une phrase que mon père a prononcée lorsque j'étais enfant, pour parler de la classe politique.

 Il me disait ne leur faire aucune confiance et ce tout simplement parce qu'il n'était là que pour être élu, et une fois que cela était arrivé, ils étaient capables de tout pour se maintenir.

C'est vrai que l'on a du mal à retrouver dans ce comportement le souci de l'intérêt général.

Quoi qu'il en soit, il semble que l'intérêt de cette élection consistait à être le mieux placé pour se présenter aux élections présidentielles de 2016. Tout cela n'a finalement que peu d'intérêt, dans la mesure où tout d'abord 2016 c'est loin, et ou quoi qu'il en soit, ils seront certainement tous les deux candidats.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.